exemple de traductions de microtoponymes

Ce forum est destiné à l'étude du cadastre napoléonien de Moëlan, à ses particularités et à son évolution depuis sa création.

exemple de traductions de microtoponymes

Messagepar Konker » Jeu 16 Avr 2020 20:26

Je me lance. Mais je ne suis pas un spécialiste du moyen-breton, ni de gallois ou du vieux galate septentrional…
Je pars de ce que vous avez transcrit pour la section O. J'écris en utilisant l'orthographe la plus usuelle à l'heure actuelle. Cela vous permettra de comparer. J'ai mis entre crochets les mots manquants. Les articles définis. Cela vous permettra de cerner les difficultés, les approximations d'un tel travail.
Liorzh [ar] forn.
Le courtil du four. Remarquez la construction du complément du nom en breton. « courtil [le] four ». On enlève le premier article défini. Pas de mot correspondant à DE/DU. A rapprocher de « Gare-la-Forêt » (on aurait dû avoir « LA gare DE la forêt », « Moulin L'Abbé » pour « LE moulin DE l'abbé »...).
[ar] Jardin.
Là, c'est transparent. No comment.
Park ar ???.
Le champ de ???. Le mot punc'h me paraît bizarre. Erreur de transcription ? Punch pour puñs ( = puits) ???
An dachenn vras boutin.
TACHENN a deux sens. C'est d'abord une parcelle, un terrain. C'est aussi chez nous l'espèce de place du village que l'on trouve dans certains hameaux. On l'entend en français « la dachenn ». BOUTIN désigne lui le commun de village ou c'est l'adjectif qui signifie commun. On doit donc avoir ici quelque chose comme « la grande place commune »
[ar] Liorzh.
[le] Courtil.
gwerje / berje Kerroc'h.
Le verger de K. Pas de problème de compréhension et un autre exemple de construction du complément du nom mais ici le déterminant est un nom propre. Aucun article. Pas de mot correspondant à de / du. De même, « la maison de Jean » sera Ti Yann, le Bois de Moëlan « Koad Molen » etc...
Al leur
L'aire (à battre). Remarquer l'article AL devant un nom commençant par L là où à Moëlan, on utilise AR.
Liorzh [ar] feunteun
Le courtil de la fontaine.
Liorzh a-dreñv an ti.
Le courtil derrière la maison.
Liorzh ti Loeiz
Le courtil de la maison de Louis (ou du lieu-dit Ti LOEIZ)
[al /ar] Liorzh bihan
Le petit courtil
Liorzh an nervenn / dervenn ? Le courtil du chêne. Simple hypothèse. Chez nous, ce n'est pas ce système qui est utilisé pour construire le singulier des arbres. On dira à Moëlan « guènn-zèro » (gwezenn-zerv, « arbre-chênes »). Le système plus classique n'est pas totalement absent mais reste très rare de nos jours. Peut-être qu'un début du 19e siècle par contre.... Autre point d'interrogation : la mutation nasale D/N qui n'est pas usuelle du tout.
[ar] Verje vras
Le grand verger
[ar] park a-uc'h al lann
Vraisemblablement « Le champ au-dessus de la lande. » si on a ici euch = uc'h. En général, c'est le doublon A-US qu'on entend.
Ti nevez Beatrix
Je ne sais comment on dit Béatrice chez nous. Si c'est bien ce prénom : « la nouvelle maison de Béatrice ». Noter qu'à Moëlan, la prononciation usuelle de NEVEZ (y compris la commune) est « néo » et non « névéz ».
Park marr ? Park ar varr ?
Comment traduire celui-ci précisément... Le champ écobué ? MARR désigne en effet l'outil et un endroit défriché de cette manière. Remarque : le mot ne semble plus connu à Moëlan. J'ai entendu MARR à Bannalec pour désigner l'outil uniquement et c'est un mot féminin, AR VARR donc. Mais je ne me rappelle pas avoir lu autre chose que MAR sur les cadastres de Moëlan et Clohars. Pas de forme mutée. La parcelle écobuée, MARR serait-elle du masculin ? Ce serait bizarre. Pour info, MARR et tout ce qui concerne l'écobuage apparaît dans le livre (ou les articles) de Pierre Trépos évoqué dans un autre fil.
Prad Rozioù bras
Aucun des mots qui composent ce nom ne pose problème : PRAD, c'est une prairie (dans le sens où on le donne chez nous, un pré près d'un ruisseau, d'une zone humide), ROZIOÙ, c'est le pluriel de ROZ (un coteau ; souvent considéré comme peu propice aux cultures), BRAS c'est grand. Là où ça se complique c'est sur la manière de traduire l'ensemble. Est-ce « la prairie de [du lieu-dit] Rozioù Bras » ? Ou « Le grand « Prad Rozioù ? » Ou « la prairie des grands coteaux » ? Il faudrait savoir s'il existe un toponyme « Rozioù bras ». Et demander à un ancien du secteur comment il prononce et interprète le tout. Cela aiderait.
Voilà. Je vous laisse.
Kenavo distro.
Konker
Konker
 
Messages: 6
Enregistré le: Lun 6 Avr 2020 17:58

Re: exemple de traductions de microtoponymes

Messagepar PhilBri » Dim 19 Avr 2020 11:31

Bonjour Konker
Très intéressant, je suis totalement ignorant en la matière
On a une idée de l'origine de ces noms attribués aux parcelles ? , la manière de les identifier avant le cadastre ou contemporains du cadastre 1832 ?
Sur les actes d'achat des terrains de ma maison (vers 1920), il est indiqué
"pen garz pierric" , "garz" serait un jars ? , comment traduire cela ? c'est pierric qui a une tête de jars, ou c'est la tête du jars de pierric
pour une autre, c'est "euc'h ar ster", cette parcelle est en bord de rivière, et dans l'acte le notaire avait noté "eust ar ster"
merci
PhilBri
 
Messages: 6
Enregistré le: Sam 29 Fév 2020 18:13

Re: exemple de traductions de microtoponymes

Messagepar Konker » Lun 20 Avr 2020 07:44

Bonjour.
Pour "gars", il faut sans doute lire l'actuelle GARZH (= haie). On aurait donc là PENN GARZH PIERIG, le bout de la haie de Pierrick. On peut rapprocher ce nom des nombreux PENNHARZ (ou Penhars, Pennharz …) où GARZH apparaît sous sa forme mutée C'HARZH. Le bout de la haie. PENN ce n'est pas seulement la tête, mais aussi l'extrémité comme dans Penprat / PENNPRAD (le bout de la prairie) ou dans PENN AR C'HOAD (forme bretonne de CHEF-DU-BOIS, le bout du bois).
"eust" c"est sans doute pour A-US D(A) prononcé à Mln UST(A). On entend "(a)-us ter stèr" pour "a-us d'ar stêr" (au-dessus de la rivière).
Kenavo distro.
Konker
Konker
 
Messages: 6
Enregistré le: Lun 6 Avr 2020 17:58

Re: exemple de traductions de microtoponymes

Messagepar PhilBri » Lun 20 Avr 2020 22:34

Bonjour Konker,
Merci pour ces précisions, j'étais très loin de la signification, et le bout de la haie de Pierrick me va bien pour cette parcelle qui avait été partagée en 4 ,
quant à l'autre parcelle , elle est bien située au-dessus de la rivière.
Kenavo
Philippe
PhilBri
 
Messages: 6
Enregistré le: Sam 29 Fév 2020 18:13


Retourner vers Le cadastre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron